L'histoire de la delorean

Le commencement

John Zachary DeLorean fit appel au designer Italien Giorgetto Giugiaro, fondateur de ItalDesign, qui œuvra sur la Lotus esprit S1, entre autres merveilles. D'ailleurs, DeLorean se tourna vers la célèbre firme automobile anglaise Lotus pour réaliser les bases de sa voiture dont le cahier des charges prévoyait dès le départ une carrosserie en acier inox, des portières papillon (en anglais gullwing) et un système de sécurité passif. La De Lorean eut ainsi comme premier nom DSV-1, acronyme de De Lorean Safety Vehicle. Une référence tirée de la voiture de l'Américain Malcolm Bricklin qui avait réalisé également le souhait de produire une gullwing et qui reçut la visite de John Zachary pour faire "affaire".

Colin Chapman, alors responsable de Lotus et talentueux ingénieur et pilote, conçu le châssis de la De Lorean et transféra quelques unes de ses autres compétences à prix d'or. Pour des questions de légèreté, la De Lorean possède une coque en fibre de verre sur laquelle sont apposées les panneaux en acier inoxydable. La voiture n'est donc pas entièrement en inox comme on pense injustement. Pour que les grandes et lourdes portières papillon de la De Lorean fonctionnent correctement et qu'elles donne accès à un large habitacle, elles sont munies de deux systèmes : des vérins hydrauliques et des barres de torsion qui jouent le rôle de ressort. Question motorisation, la De Lorean est (malheureusement disent certains) équipée d'un PRV V6 dépollué d'environ 130 CV, trop peu puissant pour entraîner la lourde voiture. C'était le seul moteur homologué aux USA et il évitait à De Lorean de faire des tests coûteux.

La production

La voiture fut assemblée dans les usines construites à Dunmurry, en Irlande du nord, puis envoyée aux États-Unis. La qualité était si douteuse qu'il fallut construire des QAC - Quality Assurance Centers - pour réviser complètement les véhicules avant de les remettre sur le marché ! L'engouement pour la De Lorean se dissipa peu à peu quand les journalistes automobiles qui couvraient l'événement depuis se rendirent compte que la voiture ne répondait pas aux critères que l'on leur avait promis. Sans parler des premiers propriétaires qui furent extrêmement remontés de voir tomber en panne leur chère voiture dont on ventait tant les mérites.

Un seul modèle fut produit : la De Lorean DMC-12, mais entre l'année 1981 et 1983, la voiture subit quelques petites modifications qui peuvent influencer les futurs propriétaires sur le choix de leur véhicule. À la base, une De Lorean c'est une carrosserie en acier inox et des portières papillon, mais les premières voitures eurent un intérieur noir (fauteuils, tableau de bord, moquette sombre et jantes peintes en gris foncé). Le gris fit son apparition peu après et la couleur des jantes s'éclaircit. Question boîte de vitesse, il y a le choix entre la boîte manuelle et automatique. Le capot évolua lui aussi, passant du capot à rainuré avec trappe d'accès au réservoir d'essence, au seul capot rainuré, puis au capot plat avec le nom de la voiture inscrit dans un cartouche à l'avant gauche.

La fibre de verre est quelques fois différentes d'une voiture à l'autre, lisse ou avec des motifs tissés. De même que l'antenne audio qui fut d'abord intégrée dans le pare-brise avant de migrer sur l'aile avant droite puis dans un logement, invisible, à l'arrière de l'aile gauche. Certaines voitures présentent même une antenne au milieu du "T" panel, cette pièce en forme de "T" dessus, entre les deux portières.

Après l'usine

Les premières voitures sorties entre mars et mai 1981 sont surnommées des "early V.I.N.", V.I.N. étant l'acronyme pour Vehicle Identification Number, autrement dit un numéro de série. Ces voitures sont prisées des collectionneurs et connaisseurs de l'histoire automobile. Elles sont également d'une finition moins grande et ont des soucis mécaniques plus nombreux ! Mais c'est le prix pour posséder une voiture dont l'histoire est rocambolesque ! D'autres propriétaires font le choix d'après leur passion pour le film Retour vers le futur car ils sont plus nombreux à connaître la De Lorean par son rôle fantastique de machine à explorer le temps créée par Doc Emmett Brown que par sa véritable histoire ! Alors, fans, sachez que la voiture principale du film sorti en 1985 est un véhicule d'octobre 1981 avec un intérieur gris et une boîte manuelle ! Mais la De Lorean a fait de nombreuses autres apparitions cinématographiques et télévisuelles. On la voit notamment dans Rocky 3, dans The wedding Singer avec Drew Barrymore et Adam Sandler, Les Simson, Deux flics à Miami, Castle, Wet Hot American Summer etc. !



Intéressé par l'association De Lorean Members' Club ?

N'hésitez pas à contacter le bureau pour toute demande (informations, reportage, location télévisuelle, adhésion, etc...)